Banner
Environnement

Afrique : Un atelier régional sur la promotion des mesures réglementaires prises par les gouvernements pour éliminer le plomb dans les peintures

Le plomb est une substance toxique cumulative qui présente de graves risques pour la santé humaine, ce qui entraîne des coûts économiques faramineux, les enfants étant particulièrement vulnérables. Il n’existe aucun niveau d’exposition au plomb sans danger connu. Même de faibles niveaux d’exposition au plomb peuvent causer des problèmes de santé à vie. La peinture contenant du plomb demeure l’une des principales sources d’exposition au plomb chez les enfants du monde entier et a été identifiée comme l’une des questions de politique internationales émergentes prioritaires par l’Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM), qui a ensuite approuvé la création de l’Alliance mondiale contre la peinture au plomb (ou Lead Paint Alliance). Des lois, des règlements ou des normes exécutoires sont nécessaires dans chaque pays pour arrêter la fabrication, l’importation et la vente de peintures contenant du plomb. La communauté internationale, les gouvernements, l’industrie et les organisations non gouvernementales ont collaboré par l’intermédiaire de l’Alliance pour la peinture au plomb pour promouvoir l’adoption de lois sur la peinture au plomb dans tous les pays.

La Lead Paint Alliance est dirigée conjointement par l’ONU Environnement et l’OMS et guidée par un Conseil consultatif présidé par les États-Unis d’Amérique par l’intermédiaire de l’Environmental Protection Agency (US EPA). L’Alliance s’est fixé pour objectif que, d’ici 2020, tous les pays aient mis en place des contrôles juridiquement contraignants sur la peinture au plomb, interdisant effectivement la fabrication, l’importation et la vente de peinture au plomb.

Un atelier régional se tiendra à Abidjan les 29 et 30 mai pour donner un aperçu des mesures recommandées et des conseils disponibles de la Lead Paint Alliance pour permettre aux gouvernements africains d’adopter des lois sur la peinture au plomb. Il permettra également aux gouvernements, à la société civile et à l’industrie d’échanger des idées sur la façon d’aborder la question de la peinture au plomb et de déterminer les prochaines étapes concrètes pour éliminer la peinture au plomb dans la région de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner