Banner
Environnement

COP23 sur le Climat: les pays africains affûtent leurs armes

Brazzaville va abriter, du 3 au 5 octobre 2017, la conférence des ministres africains de l’environnement, a déclaré Arlette Soudan-Nonault au cours d’une conférence de presse animée récemment dans la capitale congolaise.

En perspectives de la 23ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP23)  qui se tiendra à Bonn en Allemagne du 06 au 17 novembre prochain. les ministres africains de l’environnement, des institutions internationales, l’Union Africaine et autres partenaires évoluant dans le domaine de l’environnement vont se réunir à Brazzaville. L’objectif, débattre sur la position commune  pour bien faire entendre la voix du continent à Bonn.

Selon le communiqué, ces assises de Brazzaville seront aussi une occasion de se focaliser sur l’accélération de l’opérationnalisation climat du Bassin du Congo, du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, le Fonds pour l’Economie verte en Afrique centrale.

« De façon spécifique, il sera question d’adopter  la position commune et la Déclaration de Brazzaville sur l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission climat du Bassin du Congo sur le plan politique, le plan d’opérationnalisation du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et du Fonds pour l’Economie Verte en Afrique centrale sur le plan financier, le projet des outils de fonctionnement et le plan d’action de la Commission climat du Bassin du Congo sur le plan institutionnel et organisationnel et les programmes/projets sectoriels de développement de l’économie bleue sur le plan technique« , précise ce communiqué.

Les rencontres de Kintélé s’inscrit dans le cadre, entre autres, de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, et de la Déclaration des Chefs d’Etats africains adoptée le 16 novembre 2016 à Marrakech, en marge de la COP22.

Cette conférence connaitra deux segment : d’abord celui des experts et enfin, d le segment ministériel. Cette conférence se tiendra sur le patronnage du président du Congo, Denis Sassou N’Guesso.

A noter, à l’image des COP précédentes, la République du Congo, pays membre des Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), prendra part à la cop23 de Bonn dont les enjeux vont se focaliser sur l’accélération de l’opérationnalisation de l’Accord de Paris à travers des outils de la convention, dont le Groupe de travail sur l’Accord de Paris (APA), l’Organe subsidiaire de Conseil Scientifique et technologique (SBSTA) ; l’Organe subsidiaire de mise en œuvre (SBI).

La Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties de l’Accord de Paris (CMA) et la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties sur l’Accord de Kyoto (CMP).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner