Banner
Forêt

Forêt/COMIFAC : les coordinateurs nationaux se réunissent à Brazzaville

Photo de famille des participants

Brazzaville abrite du 4 au 6 juin 2019 le 9ème atelier de concertation des coordinateurs nationaux de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) sur le suivi et la mise en œuvre du plan de convergence.

L’objectif de cet atelier de 3 jours ; améliorer les capacités et les performances des Coordinations Nationales COMIFAC dans la mise en œuvre de leur lettre de mission eu égard aux agendas nationaux, régionaux et internationaux dans le secteur forêts et environnement. Partager les expériences en matière de restructuration des CNC ; valider les termes de référence relatifs à la mise en place de la plate forme des points focaux thématiques autours des CNC ; échanger et apporter les orientations sur le processus en cours de collecte des données des indicateurs COMIFAC, etc.

A l’ouverture, trois allocutions ont ponctué cette cérémonie. Dans son mot,   M. Martial NKOLO, le Directeur du programme GIZ appui à la COMIFAC. A déclaré qu’au cours de cet atelier, il sera question de passer en revue la lettre de mission de coordination nationale COMIFAC sur la base des agendas nationaux et internationaux dans le secteur foret et environnement. Avant d’indiqué que la Comifac se situe dorénavant dans un environnement concurrentiel qui se complexifie de plus en plus. Selon lui, pour  s’en sortir, elle doit mieux vendre et se vendre. Il faudra pour cela, a-t-il notifié, faire preuve de plus de stratégie et d’efficacité. le rôle des Coordinations nationales COMIFAC est perçu comme une  référence au niveau nationale dans la production des données COMIFAC et la mobilisation des contributions égalitaires des États qui sont instables et peinent à couvrir 50% de charge de fonctionnement de la COMIFAC, a-t-il conclu.

A son tour, le Secrétaire exécutif de la COMIFAC, Raymond Ndomba Ngoye, a rappelé à l’assistance les efforts fournis par la COMIFAC, « 1999-2019, voici vingt ans que fut signée la Déclaration de Yaoundé sur les forêts, Déclaration par laquelle les Chefs d’Etat du Bassin du Congo s’engageaient à conserver et gérer durablement et de manière concertée leurs écosystèmes forestiers. Vingt ans au cours desquelles le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC s’est particulièrement investi à travers ses interventions multiformes dans la lutte contre les fléaux qui minent le continent africain et l’Afrique centrale, en particulier, tels que le changement climatique, la perte de la biodiversité provoquée par les pratiques d’exploitation forestières et fauniques illicites et la dégradation accentué des terres surtout en zones désertiques »

Dans son mot d’ouverture, M. Christophe Bienvenu Babela, conseiller juridique, directeur de cabinet ai, représentant la ministre de l’économie forestière, a déclaré que « le Congo a prévu 11,6 millions de concessions forestières. Par ailleurs, 6.227.724 hectares de forêts déjà aménagée. La superficie totale des concessions forestières certifiées, a-t-il poursuivi, est de 2.478.943 ha. Celle des forêts plantées est de 80.000 ha. En matière de conservation des écosystèmes forestiers et de la biodiversité, a rappelé Christophe Bienvenu Babela, le Congo a créé 16 aires protégées pour une superficie totale de 3.991.418 hectares, soit 11,7% du territoire national. »

« Le Congo met en œuvre, sous l’impulsion du Président de la République, M. Denis Sassou N’guesso, le Programme national d’afforestation et de reboisement (Pronar) dont l’objectif est de mettre en place 1.000.000 ha de plantations forestières multiservices. » A-t-il conclu.

A noter qu’après Malabo, en Guinée équatoriale, il y a sept mois, dans le cadre du huitième atelier de concertation des CNC, et Brazzaville aujourd’hui, pour le neuvième atelier du genre, il se tiendra du 9 au 11 juillet prochain à Yaoundé, au Cameroun.

Wilfrid LAWILLA D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner