Banner
Forêt

Ouverture ce mercredi à Nairobi du forum mondial sur le paysage forestier

 

Du 29 au 30 août 2018 s’ouvre à Nairobi au Kenya le forum mondial sur les paysages forestiers. Les acteurs qui militent pour la préservation de la nature et autres personnalités sont conviés à cet évènement organisé pour évaluer l’application des politiques définies et les stratégies mises en place pour la protection de l’environnement.

En prélude de ces assises du Global Landscapes forum, les différentes délégations ont visité les sites, notamment la réserve de Karura et le jardin botanique de Brackenhurst, question de palper du doigt l’application des politiques de conservation des forêts et la restauration des paysages forestiers au Kenya.

En effet, le Kenya est l’un de rare pays en Afrique qui possède une des forêts la bien gardée en plein centre de la capitale. La forêt de Karura regorge plusieurs variétés d’arbres, d’oiseaux, ainsi que d’autres espèces animales.

Au cours de cette visite, ces délégations ont découvert le sol humide de cette forêt, la rivière, la chute, voire les grottes qui s’y trouvent depuis son existence.

La protection de la réserve de Karura d’une superficie de 1041 hectares demeure une preuve éloquente de l’engagement de tout un peuple à contribuer eux efforts menés depuis des lustres pour une lutte efficace contre le réchauffement climatique.

L’arbre est vitale pour l’humanité, d’où l’intérêt d’autres pays en Afrique et aussi dans le monde de se servir de l’exemple Kenyan.

À propos de la préservation de la faune et flore, les pays sont appelés à mettre sur pied un plan d’aménagement des villes repensées avec des arbres pour le bien de la population, a laissé entendre Phillipe Guizol, chercheur en chef CIFOR/Cameroun.

Interviewé par la presse internationale, le journaliste Kenyan O’chieng Ogodo a, quant lui, souligné le bon programme exécuté par son pays dans la concertation des forêts. Il a indiqué que les forêts au Kenya sont protégées par une loi votée au Parlement. Il est impérieux de préserver ses richesses, a-t-il insisté.

Un journaliste environnementaliste venu du Rwanda a pour sa part été surpris de voir, de nos jours, une forêt bien gardée dans la capitale d’un pays africain où l’abattage d’arbres bat son plein enfin d’avoir des espaces pour privilégier la construction des immeubles. Aussi a-t-il appelé d’autres pays à prendre conscience de l’importance capitale des arbres dans les villes.

Pour rappel, la réserve de Karura est gérée par le service Kenyan de forêts elleewt conservée grâce à l’implication de la communauté environnante. la réglementation est de rigueur dans cet espace. Il y a une partie consacré à la conservation et l’autre pour la communauté a fait savoir le guide manager.

 

Source : matininfos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner