Banner
Conservation

Des projets porteurs d’ambitions pour un Bon État Écologique des côtes méditerranéennes d’Égypte

Des projets porteurs d’ambitions pour un Bon État Écologique des côtes méditerranéennes d’Égypte

 

L’amélioration de la qualité de l’environnement marin et côtier en Méditerranée est l’objectif prioritaire de l’ONU Environnement/PAM-Convention de Barcelone, avec l’approche écosystémique comme principe directeur de son programme de travail. Les Parties Contractantes à la Convention de Barcelone se sont engagées dès 2008 à intégrer progressivement l’approche écosystémique dans la gestion des activités humaines, et garantir ainsi le bon état écologique de la Méditerranée.

Le SPA/RAC, le Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées, qui est le Centre de la Biodiversité en Méditerranée de l’ONU Environnement/PAM, et INFO/RAC, le Centre d’Activités Régionales pour l’Information et la Communication, participent à la COP 14 de la CBD pour partager l’expérience méditerranéenne en termes de protection de la biodiversité.

Durant toute la durée de la COP 14, un stand est mis en place pour informer sur :

–          L’IMAP, le Programme de surveillance et d’évaluation intégrées (IMAP) qui permettra pour la première fois d’analyser de façon quantitative l’état de l’environnement, couvrant la pollution et les déchets marins, la biodiversité, les espèces non-indigènes, le littoral et l’hydrographie.

–          Le projet EcAp-MED II, qui vise à soutenir les pays du sud dans la mise en œuvre de l’IMAP, l’intégration des informations environnementales dans la plateforme de gestion des données et le renforcement de la collaboration entre les communautés scientifique et politique.

Pour présenter et impliquer davantage les experts, chercheurs, institutions, ONG et bailleurs de fonds dans ce processus, le SPA/RAC et l’Agence Égyptienne des Affaires Environnementales (EEAA) co-organisent un side event portant sur les « Efforts déployés en Égypte dans le cadre de la Convention de Barcelone pour la conservation de la biodiversité marine et côtière en Méditerranée », le mercredi 21 novembre 2018, à 18h15[2].

Grâce à son engagement, l’Égypte a permis au SPA/RAC de mettre en œuvre plusieurs activités et projets réalisés en étroite collaboration avec l’EEAA, notamment :

–    La mise en œuvre du le programme de surveillance et de monitoring de la biodiversité, dans le cadre de l’EcAp ;

–  L’élaboration de plans d’action nationaux pour la conservation des mammifères marins et des tortues marines en Méditerranée ;

–    L’élaboration d’un plan d’action national relatif aux espèces non-indigènes et les espèces envahissantes en Méditerranée ;

–  Le renforcement de la gestion des aires côtières et marines protégées méditerranéenne.

Après la présentation des activités, un débat sera lancé sur la consolidation et le renforcement de la coopération entre les différentes parties prenantes concernées en Égypte. La discussion portera également sur le processus mis en œuvre et les actions prioritaires à entreprendre aux échelles nationales et régionales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner