Banner
Forêt

COMIFAC : « …un tel montant n’avait jamais été mis à disposition d’un groupe des pays à l’issue de la Cop » dixit J. D. NDONGO

M. Jules Doret NDONGO, président en exercice de la COMIFAC

M. Jules Doret NDONGO se félicite des engagements financiers pris par la communauté internationale en faveur des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale avec la promesse de financement de 983 milliards de FCFA et cette déclaration a faite au stand de la COMIFAC à Glasgow.

Au cours de grande rencontre mondiale de climat appelée la COP26 qui se tient à Glasgow, la COMIFAC a érigé un stand pour vulgariser toutes actions menées et en cours d’exécution dans la sous-région. Un espace aussi d’échanges et de plaidoyer qui est visité par des participants présents en terre écossaise.

En sa qualité du président en exercice de la COMIFAC, M. Jules Doret NDONGO a tenu une séance d’échanges au cours de laquelle, il a donné solennellement une information capitale, celle de la coalition des bailleurs de Fonds au profit des pays du bassin du Congo. En prenant la parole, le président en exercice de la COMIFAC a déclaré « Cette promesse de financement sans précédent représente un espoir immense pour les forêts d’Afrique. C’est pourquoi je tiens à adresser mes plus sincères remerciements à nos partenaires engagés à nos côtés. J’encourage aussi nos gouvernements et nos organisations au niveau local à poursuivre leurs efforts pour prendre le chemin d’un développement vert, protéger la biodiversité, les populations locales et tout particulièrement les femmes et les enfants. Nous, pays africains, devons montrer l’exemple et nous avons plus que jamais besoin de l’engagement de nos partenaires pour concrétiser nos ambitions. Car cet enjeu dépasse largement les frontières de l’Afrique centrale ».

Au nom des pays du bassin du Congo, de M. Jules Doret NDONGO se félicite de la promesse de financements de 1,5 milliard de dollars qui s’étaler de 2021 à 2025 pour préserver les écosystèmes forestiers d’Afrique centrale. La COMIFAC adresse ses plus vifs remerciements aux pays et organisations engagés dans cette promesse de financement : l’Union Européenne, l’Allemagne, la France, le Japon, la Belgique, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, la République de Corée, le Royaume Uni, les Etats-Unis, et le Fonds Bezos.

Cette somme permettra notamment d’appuyer les efforts des pays membres de la COMIFAC dans tous les domaines de leur action : protéger les écosystèmes, gérer la forêt de manière durable et impulser une croissance verte.

A en croire M. Jules Doret NDONGO ce montant serait une première. « …De mémoire de négociateur, de participant à une Cop ou à une réunion internationale, un tel montant n’avait jamais été mis à disposition d’un groupe des pays à l’issu de la Cop »

Vue l’assistance

Après Kinshasa, Douala et Berlin la Déclaration des pays membres de la COMIFAC sur les forêts du Bassin du Congo vient de franchir une nouvelle étape. Après ces annonces des partenaires de 1,5 Milliards dollars pour le Bassin du Congo, l’étape la plus importante est celle de pouvoir accéder à ces ressources financières et selon les priorités des pays bénéficiaires

La Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), est une organisation de convergence qui regroupe dix pays de la sous-région Afrique centrale, chargée de l’harmonisation des politiques forestières et environnementales et la coordination des actions en matière de conservation et de gestion durable des écosystèmes forestiers.

Wilfrid Lawilla D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner