Banner
Environnement

CCBC/F2BC: les Ministres laissent la latitude aux Chefs d’Etats et de gouvernements d’approuver le choix de la banque de développement du F2BC

Prélude au 2ème sommet des Chefs d’Etats et gouvernements de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo (F2BC) qui se tiendra le 30 septembre prochain, les Ministres de la CCBC ont tenu une réunion, en présentiel et par visioconférence, le 29 septembre 2021 à Brazzaville.

Cette rencontre ministérielle a eu pour objectif de préparer les documents relatifs aux résultats de l’étude de préfiguration du F2BC, à soumettre à l’approbation des Chefs d’Etats et de gouvernements. Considéré comme outil de financement de la CCBC, le F2BC fait encore objet de grandes réflexions en matière de gestion durable au niveau de la sous-région pour qu’il soit bénéfique à l’ensemble des populations. A cet effet, la question sur la banque de développement, chargée de l’ouverture de la gestion d’une ligne de financement F2BC a été à l’ordre du jour de ces assises du segment ministériel.

Examinant le dossier en huit clos, il en ressort que la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a été retenue pour l’ouverture de la gestion d’une ligne de financement F2BC. « Le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo est donc désormais prêt pour jouer le rôle qui est le sien », a déclaré Arlette Soudan-Nonault, Ministre de l’Environnement, du Développement et du Bassin du Congo, Coordonnatrice Technique de la CCBC.

Elle a rajouté que « le plan d’investissement du F2BC vise à répondre aux objectifs de développement durable tels que définis par les Nations Unies et à lutter contre la pauvreté, le changement Climatique et pour la mise en œuvre de l’accord de Paris en matière d’atténuation, d’adaptation ainsi que leur mode de financement ».

A ce jour, 254 projets basés sur 24 programmes sectoriels adoptés par les Chefs d’Etats de la CCBC et prenant compte les contributions déterminées au niveau national dans différents secteurs comme l’énergie, l’eau, l’assainissement, la gestion des déchets et les transports et bien d’autres. Elle a aussi invité les parties prenantes à mobiliser les financements nécessaires pour rendre opérationnel le F2BC, afin d’aider les pays membres de la CCBC à concilier efficacement la lutte contre les changements climatiques et le développement économique.

Dans son allocution, le Président de la CEEAC, l’Ambassadeur Gilberto Da Piedate VERRISSIMO s’est réjoui de la constitution du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et a signifié l’importance de la COP 26 qui se tiendra du 1er au 12 novembre à Glasgow pour le Fonds Bleu du Bassin du Congo (F2BC).

« Le principal objectif de la participation des pays de la CCBC à la COP 26, reste dès lors, la mobilisation des bailleurs de fonds et autres investisseurs en guise de financement du plan d’investissement du F2BC ». Il a enfin rassuré les participants que, la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), apportera toujours son appui technique à la Commission Climat du Bassin du Congo.

Ouvrant ces travaux, le Premier Ministre Anatole Collinet MAKOSO, Chef du gouvernement, a rappelé l’importance du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo (F2BC) et a loué les résultats des travaux effectués en faveur de son opérationnalisation depuis trois ans. « Nous pouvons apprécier le chemin parcouru dans le processus de construction et d’opérationnalisation de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo (F2BC) […], le F2BC est donc prêt, il ne reste plus qu’à mettre en œuvre les activités de mobilisation des ressources pour permettre son fonctionnement que nous voulons efficace et efficient », a-t-il rajouté.

Anatole Collinet MAKOSSO a également invité et encouragé les partenaires techniques et financiers, ainsi que les investisseurs publics et privés à une convergence des forces et des ressources autour des objectifs de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo.

Au cours de cette session de travail, les participants ont examiné tous les points inscrits à l’ordre du jour. Après plusieurs heures de travail, les Ministres ont pris des décisions sur des différents plans :

S’agissant de la recommandation de porter à l’attention des Chefs d’Etats et de gouvernements pour approbation du plan d’investissement et le mécanisme financier ainsi que son schéma de gouvernance du F2BC tel que défini par l’étude de préfiguration, les Ministres confirment cette volonté.

Concernant l’état de la mise en œuvre de l’instruction faite par la Coordination Technique de la CCBC, de finaliser le processus de recrutement de la Banque de développement avant le prochain sommet des Chefs d’Etats et de gouvernement de la CCBC, les Ministres ont validé la sélection de la BDEAC, elle a été retenue pour l’ouverture et gestion d’une ligne de financement F2BC. Ils ont décidé de porter celle-ci à l’attention des Chefs d’Etats et de gouvernements pour approbation.

Quant à l’état de mise en œuvre de l’instruction faite à la Coordination Technique de la CCBC, de finaliser la stratégie de plaidoyer dite de communication de la CCBC, de plaidoyer et d’image de marque du F2BC afin que celle-ci soit présentée au Chefs d’Etats et gouvernements pour approbation lors de leur sommet du 30 Août 2021, les Ministres ont constaté que la stratégie est bien avancée mais n’est pas finalisée.

Ils ont à ce sujet instruit la Coordination Technique de la CCBC de finaliser ladite stratégie avant la COP 26 afin que sa mise en œuvre puisse être amorcer lors de ladite COP.

En sommes, il est indispensable que soit finaliser avant la COP 26, la stratégie de plaidoyer et de communication de la CCBC et du F2BC. Cette 26ème Conférence des Parties permettra la mise en œuvre de l’opérationnalisation du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, a déclaré Anatole Collinet MAKOSSO.

Marielle BAKATOULA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner