Banner
Forêt

PFBC : la société civile affûte ses armes pour la réunion du 18 décembre prochain

Photo de famille des participants

La ville de Douala a abrité, du 29 octobre au 2 novembre 2019, l’atelier préparatoire de la journée du 18 décembre consacrée au collège de la société civile dans le cadre du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC) dans l’optique de renforcer les capacités de lanceurs d’alertes de la société civile par le biais de l’appropriation des thématiques émergentes.

Cet atelier qui avait comme objectif, le renforcement des capacités de lanceurs d’alertes de la société civile.  par le biais de l’appropriation des thématiques émergentes telles qu’elles développent le lien à entretenir entre la conservation, la gestion durable des forêts, la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques d’une part. et d’autre part, le développement socioéconomique des communautés riveraines des forêts, en vue non seulement d’adopter des notes de position, de relever les bonnes pratiques et des idées de projets, mais aussi de contribuer à l’élaboration de standards pour l’évaluation de l’impact socio environnemental des investissements en milieu forestier.

Ainsi, durant cinq jours, les acteurs de la société civile de l’Afrique centrale ont diagnostiqué l’ensemble des problèmes qui affectent l’environnement et les ressources forestières dans le Bassin du Congo. les participants ont l’opportunité d’échanger également autour des thématiques liées à la conversion des forêts et les impacts qui en découlent, la foresterie participative, le changement climatique, la REDD+ et le marché carbone, l’accaparement des terres et la sécurisation des droits fonciers des populations locales et autochtones, la gestion des catastrophes, la transhumance, la biodiversité et la sécurité,  les produits forestiers non ligneux, et bien d’autres problématiques émergentes.

Des échanges et débats ont permis d’établir les liens entre la lutte contre les changements climatiques, la protection de la biodiversité, la mise en œuvre de l’agenda 2030 des Nations Unies, l’adaptation aux changements climatiques et la réduction des risques et catastrophes ainsi que leurs enjeux pour le Bassin du Congo. ces  réflexions menées  au cours de cinq jours de travaux ont également permis d’identifier des idées de projets et de notes de position qui seront muries et présentées le 18 décembre 2019 lors de la journée de la société civile.

A noter que la question cruciale de la recherche des financements et de l’autonomisation de la société civile a été aussi abordée.

Rappelons que toutes ces thématiques serviront à meubler la journée du 18 décembre avec la participation de nombreux partenaires, mais aussi de la nouvelle facilitation du PFBC qui se fera à l’occasion une idée de la direction que la société civile du bassin veut donner à son action.

Le rendez vous est pris le 18 décembre prochain pour mettre tous c es éléments ont en musique.

Wilfrid Lawilla D.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner