Banner
Agriculture

RDC : le renforcement des technologies de transformation de l’agriculture fait l’objet d’un atelier

Crédit photo: ici-grenoble.org/

Il s’ouvre, ce 04 novembre 2019, à Kinshasa (RDC), un atelier de haut niveau sur le renforcement des technologies pour la transformation de l’agriculture en République Démocratique du Congo, organisé par le programme « Technologies pour la transformation de l’agriculture en Afrique » (TAAT) qui va durer jusqu’au 06 novembre. 

Cet atelier de haut niveau vise à établir et à renforcer le partenariat entre le programme TAAT et les initiatives de la RDC en vue d’une transformation agricole accélérée. Il aspire également à identifier les interventions que le programme TAAT pourrait apporter aux initiatives de transformation de l’agriculture actuelles et futures qui nécessitent des technologies de haute performance et les meilleures pratiques pour accroître la productivité des petits exploitants agricoles en RDC.

Objectifs de l’atelier

L’atelier espère créer une synergie entre les activités TAAT en RDC et d’autres initiatives nécessitant un accès à des technologies agricoles avancées et éprouvées; Ces initiatives sont celles appuyées par la Banque africaine de développement ou par d’autres partenaires techniques et financiers de la RDC, tels que des institutions de financement du développement, des agences de coopération bilatérale et multilatérale et des organisations philanthropiques, conformément au Plan national pour l’investissement agricole et la sécurité alimentaire (PNIASA). ) de la RDC; Renforcer la collaboration entre les activités TAAT et les acteurs du secteur privé qui jouent un rôle clé dans la fourniture de produits, services et savoir-faire technologiques aux petits exploitants agricoles. Identifier les voies de collaboration avec les acteurs du secteur privé, les gouvernements locaux, les organisations d’agriculteurs, les organisations de femmes et de jeunes qui jouent un rôle clé dans la fourniture de produits, de services et de savoir-faire basés sur la technologie aux petits agriculteurs et aux autres acteurs de la chaîne de valeur; et Identifier les actions politiques nécessaires pour créer un environnement propice à la diffusion et à l’utilisation à grande échelle des technologies agricoles par les petits exploitants.

Le constat fait, le secteur agricole de la République démocratique du Congo est confronté à de nombreuses contraintes techniques, économiques et institutionnelles, notamment une faible productivité des secteurs de la culture, de l’élevage et de la pêche, un cadre institutionnel insuffisamment organisé pour soutenir une agriculture avec un déficit en ressources humaines, techniques et matérielles, tant au niveau central que provincial.

L’atelier réunira des représentants des gouvernements ministériels, des experts des services nationaux et experts des universités de la RDC, de la Banque africaine de développement (BAD), de la Banque mondiale, du Fonds international de Développement Agricole (FIDA), du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (l’USAID), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de l’ONU Femmes et des coordonnateurs des projets dans le secteur agricole en RDC.

Il sied de rappeler que la TAAT est un programme financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) dans le contexte de la stratégie « Nourrir l’Afrique » mis en œuvre par l’Institut International d’Agriculture Tropical (IITA).

Wilfrid Lawilla D.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner