Banner
Non classé

Création d’un puits de carbone de 40.000 hectares d’arbres à Ngo

Le Premier Ministre Anatole collinet Makosso entouré de R. Matondo et N. Terraz

La société Total et la République du Congo ont signé un partenariat pour le boisement d’une forêt de 40.000 hectares à environ 27 km de Ngo, dans le département des Plateaux et le lancement officiel a été donné par le premier ministre, Anatole Collinet Makosso, le 06 novembre dernier, dans le cadre de la célébration de la 35ème journée nationale de l’arbre, en présence de la Ministre Rosalie Matondo et de Nicolas Terraz de Total.

L’augmentation de la capacité de stockage de carbone est l’un des objectifs du projet Batéké Carbone Sinc (Bacasi) de Total-Energies lancé par le 1er ministre congolaisdans la sous-préfecture de Ngo, dans le département des plateaux, sous une averse qui a arrosé la plaine de Nguna abritant le site choisi pour la célébration de la 35ème édition de la journée nationale de l’arbre couplée au lancement officiel du projet Bacasi qui, en 20 ans, sera planté 40000 hectares de plantations forestières et agro-forestières, en vue de stocker encore plus de carbone et participer à la lutte contre les changements climatiques.

Le sous-préfet de Ngo, Aloise Omambi, qui a ouvert la série des allocutions, a salué l’engagement du président Denis Sassou-N’Guesso, en matière de protection de l’environnement, qui veut que l’Afrique noire devienne « l’Afrique verte » pour qu’elle assure le poumon de l’humanité.

A son tour, M. Nicolas Terraz, Directeur général Afrique en charge de l’exploration de Total-Energies a dévoilé les contours du projet Bacasi, « sur les 40000 hectares prévus, 38000 seront consacrés aux plantations forestières et 2000 aux activités agroforestières ». Il a précisé, outre la création d’emplois, ce projet permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Clôturant, la série des allocutions, Mme Rosalie Matondo, ministre congolaise de l’économie forestière, après avoir peint le triste tableau des effets néfastes des changements climatiques que la planète vit, a salué le leadership de Denis Sassou-N’Guesso, notamment sa vision d’une Afrique verte matérialisée par l’institution d’une journée nationale de l’arbre en 1986, que le Congo célèbre chaque année.

« Face à ces défis majeurs et dans le souci constant d’épargner le pire à notre planète, en Leader écologiste et par ailleurs visionnaire, vous vous battez sans relâche pour l’instauration d’un management responsable des écosystèmes forestiers tropicaux ». a déclaré Madame la Ministre.

Rosalie Matondo a rappelé l’importance du projet : « La forêt qui va être plantée sur ce site des Plateaux Batéké, constituera un puits de carbone de plus de 10 millions de tonnes de Carbone séquestrés sur une période de 20 ans. Ce projet à haute intensité de main d’œuvre, est conçu pour générer de multiples bénéfices socio-économiques et environnementaux ».

Pour Madame la Ministre, « le Congo est, incontestablement, dans le rang des pays impliqués au plus haut niveau dans la lutte contre les changements climatiques, comme en témoigne, son expérience avérée de plus d’un demi-siècle en sylviculture ».

La ministre de l’Economie forestière a lancé un appel aux responsables de la société Total énergies à multiplier ces genres d’initiatives. « Nous osons espérer que, Total Energies pourra financer d’autres projets de production de biocarburant dans le cadre de sa démarche vers la transition écologique ».

Notons que l’espèce plantée sera l’acacia mangium willd sur une superficie de 100 hectares avec des écartements de 3.20m sur 3.20m. et la densité de plantation est de 976 tiges par hectare.

Wilfrid LAWILLA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner