Banner
Environnement

Le PACJA a réuni les acteurs pour réfléchir sur les résultats de la COP26

Le PACJA a organisé, avec le concours de ses partenaires, au lendemain de la COP26 de Glasgow, une table ronde, du 13 au 18 au Caire (Egypte), sous le thème « Faire vivre les aspirations prioritaires de l’Afrique, justice climatique et 1,5oC » qui avait pour objectifs d’examiner, de réfléchir et d’analyser les résultats de la COP26 et de dégager un large consensus sur une stratégie collective pour la COP27 qui se tiendra en Egypte, en 2022.

Durant cinq jours, les participants se sont planchés sur plusieurs thématiques, à savoir, interroger le principal résultat de la COP26, le Pacte climatique de Glasgow, et ses implications pour la mise en œuvre des CDN de l’Afrique, l’action climatique globale et la poursuite pour la justice climatique. La table ronde a aussi fourni une plate-forme pour analyser, échanger des points de vue et des expériences et réfléchir en profondeur sur les résultats de la COP26, sur la base des aspirations et attentes de l’Afrique dans le compte à rebours Glasgow. Les participants partageront également leurs points de vue et traceront une voie commune pour la COP 27, afin de se tiendra à Sharma El Sheikh, en Égypte, en 2022

L’ouverture officielle de cette réunion a été faite par Madame Jasmine Found, ministre égyptienne de l’Environnement.

Parmi les orateurs, M. Augustine B. Njamnshi, Coordinateur : Coalition africaine pour l’énergie et l’accès durables et vice-président du PACJA L’Ambassadeur Syeni Nafo, porte-parole de l’AGN, la COP 27 qui a parlé sur l’inclusivité, les personnes et l’action afin que nous puissions parler d’ingénierie inverse des actions, examiner les jalons, les défis pour la livraison stratégique de la voix africaine. Des plans sont nécessaires pour mener à bien les pourparlers

Pour sa part, Mme Wanjira Maathai a abordé la déconnexion entre ce à quoi nous nous engageons et ce que nous faisons réellement en ce qui concerne le respect de notre engagement envers l’Accord de Paris. Et elle dit qu’il est temps de charger le moteur d’action pour l’action climatique. Se passe maintenant au Caire en Égypte

Après des jours de discutions, les participants ont recommandé « la COP27 que les Africains veulent » pour les gouvernements africains et partenaires.

Au terme de cette rencontre, la moisson a été bonne avec comme résultats, la Compréhension collective de l’implication du Pacte climatique de Glasgow pour l’Afrique : la Mise en œuvre de la CDN, action climatique globale et poursuite de la justice climatique ; l’État des lieux des voies et stratégies résilientes de l’Afrique pour la mise en œuvre des CDN de divers acteurs décrits : l’Approches stratégiques et étapes clés, événements et activités majeurs en vue de la COP27 et esquissé.

Par ailleurs, un ensemble de recommandations sous forme de communiqué « la COP27 peuple Africain veux » à la Présidence de la CdP discuté et adopté.

Wilfrid Lawilla DIANKABAKANA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner