Banner
Conservation

Ouganda : le célèbre gorille Rafiki retrouvé mort

Il s’appelait Rafiki, c’était l’un des gorilles les plus célèbres d’Ouganda. Le mardi 2 juin 2020, il a été retrouvé mort, son abdomen percé par un objet tranchant…

Triste nouvelle en Ouganda. Rafiki, un gorille des montagnes du parc national de la forêt impénétrable de Bwindi, a été retrouvé mort le 2 juin 2020. Son abdomen a été percé par un objet tranchant. Parmi les quatre suspects arrêtés, l’un d’eux reconnaît avoir tué Rafiki, affirmant toutefois qu’il s’agissait de se protéger d’une charge du gorille alors qu’il chassait d’autres animaux. S’il est reconnu coupable, il encourt la prison à perpétuité ou une amende de 5,4 millions de dollars.

Une espèce toujours en danger

En 2018, à la suite d’importants efforts de conservation, le gorille des montagnes, l’une des quatre sous-espèces de gorilles, est passé du statut « en danger critique d’extinction » à « en danger ». Néanmoins, ces animaux restent très sujets au braconnage et à la transmission de maladies par l’homme. Selon plusieurs organisations environnementales, l’épidémie de Covid-19 a exacerbé ces deux menaces dans le parc, en exposant à la fois les gorilles à une nouvelle maladie et en faisant cesser le tourisme.

Après la mort de Rafiki, le groupe Nkuringo ne compte plus que 16 gorilles, dont trois jeunes mâles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner