Banner
Environnement

Action climatique en Afrique : le Ministre des Forêts et de la Faune de tout cœur avec le REJEFAC

                    C’est dans une ambiance  chaleureuse et conviviale  que s’est déroulée l’audience accordée par le ministre des forêts et de la faune aux jeunes du Rejefac ( Réseau des Jeunes leaders des forêts de l’ Afrique centrale ).

                   L’élément référentiel de cet entretien est la quête du soutien technique du Rejefac à la tutelle, le Ministère des forêts et de la faune. Mais avant le ministre a pu découvrir les noms et les nationalités de ses différents interlocuteurs, il a apprécié le phénomène panafricaniste du Réseau, car il est constitué  des jeunes issus de la Communauté économique  des Etats de l’Afrique centrale. Après ses moments de civilité Marie TAMOIFO NKOM a présenté au ministre les sollicitations du REJEFAC notamment la quête du  soutien technique, la recherche d’un immeuble siège et la signature de la préface du dossier technique «.En tant que ministre de tutelle, la signature de la préface n’est que normale, toutefois, je ne manquerai pas d’apporter quelques modifications » a déclaré le ministre.

Une restitution des travaux  de l’atelier sous régional de formation des jeunes et femme leaders vers la COP 25 sous le thème «Temps pour l’action – Genre et Finance Climat» a été présentée au ministre ainsi que les perspectives. L’on a appris que certains jeunes du Rejefac vont prendre part à la cop 25 au Chili. À son tour, Jules Doret Ndongo qui assure la tutelle de la Comifac a signifié son engagement à satisfaire les doléances du Rejefac. Toutefois, en tant qu’homme de parole, il a dit que cela prendra un peu de temps mais il fera son possible. « Ces jeunes s’intéressent aux problématiques liées à la survie de l’humanité sur terre, il est de notre devoir d’agir pour une prise de conscience afin de combattre le réchauffement climatique, au niveau du Cameroun, des mesures ont été prises pour une action climatique responsable» souligne le ministre. Après la photo de famille, ils sont rentrés à la chambre d’agriculture pour la clôture de leurs travaux.

Yaya Idrissou

CULTUREBENE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner