Banner
Environnement

LA CCBC ET LE FONDS BLEU SUR LE CHEMIN DE LA COP 26

La sauvegarde des écosystèmes et des tourbières du bassin du Congo est l’une des problématiques toujours d’actualité de nos jours. La préservation de ceux-ci nécessite l’implication des politiques, des spécialistes des questions environnementales, de la société civile, des bailleurs de fonds et bien d’autres.

C’est dans ce contexte que les Points Focaux Fonds Bleu, les Partenaires Techniques et Financiers de la CCBC, Commission Climat du Bassin du Congo ont tenu une réunion à la fois en présentiel et par visioconférence.

Cette réunion ouverte ce 28 juillet 2021 à Brazzaville, va permettre aux parties prenantes, de s’accorder collectivement sur les enjeux de la participation de la CCBC à la Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations-Unies (COP 26), qui se tiendra du 31 Octobre au 12 Novembre 2021 à Glasgow en Ecosse.

C’est aussi une opportunité au cours de ces travaux, de réunir les informations pour la préparation de la réunion des Ministres des pays de la CCBC, prélude aux deuxième sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements des pays de la CCBC.

Présente à cette cérémonie, la Représentante Adjointe du PNUD, Madame Emma NGOUAN-ANOH, dans son allocution, a rappelé l’importance du Fonds Bleu pour les Etats de la sous-région du Bassin du Congo. « Le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, premier mécanisme de financement africain pour l’Afrique en vue d’assurer la préservation du second poumon écologique mondial, par le financement d’une transition économique durable de l’Afrique Centrale et de l’Afrique de l’Est, est un atout indéniable. Il ne reste désormais plus qu’à le doter des ressources nécessaires aussi bien que publiques que privées pour accompagner les projets issus des Etats membres et leurs contributions aux engagements sur l’Accord de Paris sur le climat. »

Tenant compte de cet intérêt, le PNUD est prêt à accompagner le Congo, le Maroc et New-York pour continuer à mobiliser son réseau d’experts et de partager son expérience et ses connaissances dans le domaine du changement climatique, du développement de plans d’investissement et de véhicule financiers, a-t-elle rajouté.

Les Conférences de Parties (COP) qui se tiennent chaque année, ont pour objectifs de discuter notamment du changement climatique et de la manière dont les pays et le grand public prévoient pour le combattre.

De ce fait, les Points Focaux Fonds Bleu, ainsi que ses Partenaires Techniques et Financiers de la CCBC qui se préparent ici pour participer à la COP 26, ont été encouragé par la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo à cette ouverture des travaux, pour leur engagement et abnégation lors des rencontres du genre.

En sa qualité de Ministre, Coordonnatrice Technique de la Commission Climat du Bassin du Congo, Madame Arlette SOUDAN-NONAULT a rappelé aux participants quelques tâches qu’ils auront à accomplir au cours de ces travaux. Elle a déclaré: « Vous aurez par la suite dans la perspective de la COP 26, à statuer sur le projet de la stratégie de plaidoyer et de communication de la CCBC, mais aussi sur la stratégie de Marketing et d’Image de Marque du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo à la COP 26. »

Ceci dit, il serait donc souhaitable de veiller sur l’état d’avancement de la préparation de la CCBC, Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo à la COP 26 pendant ces deux (2) jours.

Marielle BAKATOULA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner