Banner
Santé

Fin de la 10e épidémie d’Ebola en RDC

La République démocratique du Congo a proclamé jeudi la fin de sa 10e épidémie d’Ebola

Ce qui permet au pays de se concentrer sur les autres défis à relever: nouveau foyer d’Ebola, coronavirus, ou encore rougeole.

« Les virus ne s’arrêtent jamais », a constaté le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en félicitant les autorités congolaises pour leur « victoire » sur la deuxième crise d’Ebola la plus grave de l’histoire.

Déclarée le 1er août 2018 dans l’Est du pays, cette dixième épidémie sur le sol congolais a tué 2.287 personnes pour 3.470 cas, ont souligné les autorités congolaises et l’OMS.

Lire aussi :

Seule l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, en 2013-2016, avait fait plus de victimes (plus de 11.000 pour quelque 29.000 cas confirmés).

Le ministre de la Santé Eteni Longongo parle de l’épidémie « la plus longue, la plus complexe, et la plus meurtrière » dans l’histoire du Congo, marquée par « un activisme des groupes armés causant une insécurité chronique ».

Le virus a principalement touché la province du Nord-Kivu, où des dizaines de groupes armés sont actifs.

Pour la première fois, la vaccination a été massivement utilisée sur plus de 320.000 personnes, avec deux vaccins non encore homologués de deux laboratoires différents.

Les responsables sanitaires espèrent que l’expérience permettra de juguler rapidement le nouveau foyer infectieux dans l’Ouest, à plus de 1.000 km.

Il s’est déclaré en mai dans la province de l’Equateur, sans lien épidémiologique avec la crise sanitaire qui s’achève.

Au total 24 cas (21 confirmés et 3 probables) ont été enregistrés, avec 13 décès associés, d’après l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner