Banner
Environnement

Les experts de la CCBC ont élaboré une feuille de route pour les Ministres de la CCBC

La réunion des experts de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) ouverte et clôturée ce 1er Septembre à Brazzaville en format hybride, a permis aux parties prenantes d’élaborer une feuille de route à soumettre aux Ministres de la CCBC lors de leur réunion qui aura lieu le 2 septembre 2021 et qu’ils emmèneront à la COP 26 qui se tiendra du 1er au 12 Novembre 2021, à Glasgow en Ecosse. Les participants ont accompli avec succès la mission assignée.

Après la cérémonie d’ouverture débutée à 9 heures précises, les experts de la CCBC ont procédé aux travaux qui ont été marqués tout d’abord par l’adoption de l’agenda du jour par l’ensemble des participants.

S’en est suivi les présentations notamment, celle sur la pertinence du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo pour répondre aux exigences de l’Accord de Paris, notamment l’article 6 sur les mécanismes de marché carbone, celle sur la version améliorée du projet de stratégie de plaidoyer et marketing de la CCBC, ainsi que de communication et d’image de marque du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo (F2BC) à déployer lors de la COP 26.

La présentation détaillée de la préfiguration du F2BC a également eu lieu au cours de cette session de travail, notamment le plan d’investissement, le mécanisme financier et son schéma de gouvernance, en vue d’une meilleure appropriation par les Ministres. Celle-ci faite par M. Patrice LEFEU du Consortium EY-Innapact, qui a été recruté pour la réalisation de l’étude de préfiguration du F2BC.

Ces échanges ont été entre autres, l’occasion pour les participants de mieux comprendre les missions attendues de la Banque de Développement et le lien de collaboration qui devra être établi entre la Banque, les instances de la CCBC et ses pays pour la gestion des fonds et le financement des projets soumis.

Au cours de ces travaux, la Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo, Coordonnatrice Technique du F2BC, a rappelé aux experts que, la CCBC a inscrit dans l’agenda officiel de la COP 26 pour le 02 novembre 2021, un side-event porté par le Congo, pays assurant la Présidence de la CCBC, avec pour thème « le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo : outil novateur de coopération régionale pour le financement climatique ». Elle les a par la suite invités à en faire une large diffusion pour la visibilité du F2BC, en vue de la mobilisation des bailleurs de fonds et autres investisseurs pour le financement du plan d’investissement du F2BC.

Après ces échanges fructueux, les experts de la CCBC ont formulé des recommandations à l’endroit des Ministres de la CCBC pour l’opérationnalisation de la CCBC et du F2BC. Au nombre de celles-ci on note, la sensibilisation de tous les autres départements ministériels impliqués par la thématique du F2BC afin qu’ils élaborent ou continuent d’élaborer les projets à soumettre pour le financement au fonds pour le Bassin du Congo.

S’acquitter de la contribution étatique  à hauteur de 370.000 USD pour la mise en place de l’unité de démarrage du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo ; Porter à l’attention des Chefs d’Etats et gouvernements lors de leur prochain sommet, le mécanisme financier du F2BC et son schéma de gouvernance pour approbation ; Solliciter auprès des de leurs parlements respectifs, la ratification du protocole instituant la Commission Climat du Bassin du Congo, sont aussi des recommandations formulés par les experts de la CCBC à l’endroit de leurs Ministres.

Ils ont également remercié le Président de la Commission Climat du Bassin du Congo, son Excellence M. Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo, Chef de l’Etat ; le gouvernement et le peuple congolais pour avoir permis l’organisation de cette rencontre malgré la pandémie Covid-19 qui sévit le monde entier.

Clôturant cette session de travail, la Ministre Arlette SOUDAN-NONAULT a remercié les experts de la CCBC pour la qualité du travail accompli et a insisté sur l’importance des recommandations qu’ils ont formulées dans leur communiqué final.

A noter que, le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo constitue le premier mécanisme de financement africain pour l’Afrique, en vue d’assurer la préservation du deuxième poumon écologique mondial par le financement d’une transition économique durable de l’Afrique Centrale et de l’Afrique de l’Est.

Marielle BAKATOULA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Banner